La Clé des Mots
Correctrice d'édition, bêta-lectrice et accompagnatrice d'auteurs
La Clé des Mots
Correctrice d'édition, bêta-lectrice et accompagnatrice d'auteurs
 

Correction professionnelle de textes et documents

 
06 47 60 61 45

Les 30 mots des glaciers 3/3

04 Mai 2022 La Clé des Mots

 

21. Neiges éternelles : ou "étage nival". Il s'agit des cimes montagneuses où la neige, du fait de l’altitude, ne fond jamais. Du fait de plusieurs facteurs (ensoleillement, pression atmosphérique...), les précipitations au niveau de cette zone sont majoritairement sous forme de neige, ce qui entretient l'enneigement des sommets. Ces neiges ne sont donc pas vraiment "éternelles", mais toujours renouvelées !

22. Névé / Zone d'accumulation : c’est une zone de neige isolée persistante, qu’on peut trouver même en été. Les névés s'expliquent souvent par une localisation faiblement ensoleillée. Ne pas les confondre avec les neiges éternelles. C’est aussi une partie du glacier, en amont, qui, sous l'action de gels et dégels successifs, se durcit et forme une plaque de neige qui subsiste en été.

23. Poche d'eau sous-glaciaire : poche d'eau qui se forme lorsqu'il n'existe aucun déversoir pour l'eau qui s'infiltre alors sous le glacier et, avec la pression érosive de l'eau et l'air, forme une poche où elle peut s'accumuler. Elle est dite sous-glaciaire lorsqu'elle se situe entre la roche et le glacier. Ces poches constituent un véritable danger. Lorsqu'elles s'agrandissent, leur force de pression est plus importante et peuvent conduire à l'éjection d'une partie du glacier, puis une fois libérées de la couche glaciaire, au déversement brutal de l'eau contenue dans la poche, c'est ce qu'on appelle une lave torrentielle.

24. Rimaye : (prononcez "rimai") Le glacier est mobile, il avance naturellement. Mais il possède aussi une partie immobile, près de sa paroi rocheuse supérieure. Lorsque les deux se détachent, ils forment une crevasse : la rimaye. C'est donc la fente qui sépare la cloison rocheuse supérieure du glacier et le névé.

25. Roche dure / Roche tendre : amas de pierres et de minéraux qui forme un matériau solide et fragmenté, la roche. Les roches, bien qu'elles soient solides, ne présentent pas toutes la même dureté. Selon leur degré de dureté, elles peuvent être qualifiées de roches dures ou tendres.

26. Séracs : blocs de glace de grande taille, partiellement détachés du glacier. La glace n'étant pas très élastique, lorsqu'il y a des changements d'inclinaison trop importants, la contrainte est trop forte et des blocs de glaces se forment, ce sont les séracs. Les séracs sont formés par la fissuration d'un glacier.

27. Torrent sous-glaciaire : cours d'eau de montagne à débit irrégulier. Lorsqu'il est sous-glaciaire, il se trouve en dessous d'un glacier. Plusieurs torrents peuvent couler sous un même glacier. C'est notamment le cas au glacier d'Argentières.

28. Vallée en auge : aussi appelée vallée en U, elle se rencontre fréquemment dans les glaciers aux roches dures et homogènes.

29. Verrou : allongement et diminution de la largeur de la roche qui entraîne une surélévation du glacier. Il se forme avec la pression de la glace. Les verrous sont surtout observables dans les petites vallées à structure hétérogène. À l'inverse, on parle d'ombilic lorsqu'il y a un allongement et un creusement du glacier.

30. Zone d’ablation/d’accumulation : partie de la surface d’un glacier où la quantité de glace est faible ou forte, selon que la partie du glacier est basse ou haute en altitude.


Derniers articles

Catégories

Aucune catégorie à afficher

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de FNAE

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.